Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

e-mail

Archives

20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 10:58

 PAN AM

 

C’est toujours un peu magique. Vous démarrez à peine dans le métier, vous êtes plutôt jeune, sympathique mais inexpérimenté, le moule est encore chaud, vous bafouillez vos recommandations, vous feignez, sans convaincre réellement, de tout connaître et pourtant il y a quelqu’un, en position de dire oui ou de dire non, qui n’est pas dupe mais qui décide de vous accorder sa confiance. Vous vous retrouvez sur le trottoir sans vous souvenir si vous avez pris l’escalier ou l’ascenseur pour y arriver, assez fier de vous, bien décidé à passer une bonne soirée juste avant de connaitre quelques nuits blanches à préparer puis à réaliser le projet qui vient de vous être  confié. Ce moment-là marque, il restera comme l’acte de naissance véritable de votre carrière ou de votre entreprise et vous ne l’oublierez jamais.

Les parcours professionnels sont ainsi jalonnés de portraits précieusement conservés dans une galerie imaginaire qui va du cœur à la mémoire. Alors, les jours anniversaires, vous vous souvenez de ceux qui font partie de votre panthéon perso pour leur adresser un salut amical et entendu.

Il n’est pas dans les usages de Covos Baxon de décliner la liste de ses clients, surtout si ces mêmes clients sont revendiqués par la moitié de la profession. Pour les clients du passé, ceux qui ont construit la société, il y a, si l’on ose dire, prescription.

Avec tous ceux que nous oublierons bien involontairement dans cet exercice à la Prévert, nous tenons à remercier en ce quarantième anniversaire, COLGATE, fidèle pendant plus de 17 ans, JVC, CERABATI, SADER, BONGRAIN-GERARD, KLEBER-COLOMBES, les laboratoires KONTRON, LEPETIT et DELALANDE (à l’hôtel Phoenicia dans un Beyrouth alors intacte), BIOTHERM, RIPOLIN, LES POMPES SALMSON, TOTAL AFRIQUE, ESSO et la FEDERATION CONTINENTALE (de Venise à Gabès). Nous prenons conscience aujourd’hui de l’exceptionnelle variété des activités de nos premiers clients.

L’incentive s’adressait à tous et tous en étaient friands. On osait toutes les destinations parce qu’elles étaient toutes à découvrir et pourtant c’était hier. Enfin, presque. Et puis, nous nous souvenons de ces opérations qui ont structuré la société, qui l’ont faite grandir et progresser comme ce cycle de voyages-conférences organisé à la fin des années 70 pour le compte des LABORATOIRES PFIZER et dont le thème était « Les Médecines du Temps Passé ». De la médecine taoiste aux médecines pré-colombiennes en passant par la médecine animiste, c’est sur trois continents que des dizaines de médecins qui pensaient avoir tout appris ont redécouvert ou revisité leur science. Des moments d’une rare authenticité.

C’est le privilège de ce métier : il crée de longs instants de partage véritable ou de communion étroite et discrète, empreints pour tout dire d’une grande humanité. Tous les discours ont été tenus, souvent très racoleurs, sur les vertus de l’incentive aujourd’hui présenté comme un produit de l’économie du MICE. On laissera à chacun, cependant, le soin de comprendre pourquoi, à l’heure du web conquérant et des réseaux sociaux, on y revient encore.

 

COVOS BAXON

Partager cet article
Repost0

commentaires