Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

e-mail

Archives

28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 18:13

OLIVIER MARIOTTE

Nouveaux venus dans le paysage de la formation santé, les MEDISTAGES Affaires Publiques explorent les systèmes de soins européens. Le modèle combine formation interactive en groupes restreints et visites de terrain. Les premiers séminaires se tiendront au siège de l’EMEA à Londres, au cœur de la DG SANCO à Bruxelles et dans le cadre de l’Institut Catalan de la Santé à Barcelone.

 

Précisions données par Olivier MARIOTTE, Président de nile à VAL  NEWS.

 

VAL NEWS : nile, que vous dirigez,  et Covos Baxon  lancent en ce premier semestre 2013 les MEDISTAGES Affaires Publiques. A qui s’adresse ce nouveau produit de formation et à quel besoin non satisfait prétend-il répondre ?

 

Olivier MARIOTTE : La problématique de la gouvernance du système de santé devient cruciale pour tout acteur de santé, tant dans sa pratique quotidienne et ses responsabilités professionnelles que dans ses prérogatives institutionnelles (syndicales, ordinales ou associatives). Savoir comment le système s’organise et quels sont les pouvoirs en place, ses décideurs et les influenceurs, est décisif quand on veut pleinement exercer son activité. Or la formation initiale n’aborde en aucune manière ces aspects pourtant capitaux. L’acquisition de toutes ces informations se fait donc par imbibition, imprégnation au contact d’autres personnes ou par recherche personnelle. Il en résulte une incohérence de formation, une connaissance partielle et souvent partiale des différents acteurs et l’impossibilité de parler, entre acteurs, un langage commun.

 

VAL NEWS : Les MEDISTAGES Affaires Publiques se positionnent d’entrée à l’échelle européenne. Qu’attendez-vous d’une approche pédagogique des systèmes de santé étrangers quand, dans le même temps, de nombreux professionnels ne maîtrisent pas encore tout à fait les subtilités du système de soins national ?

 

Olivier MARIOTTE : Maîtriser toutes les subtilités du système de santé français est une gageure, même pour un professionnel dont l’activité principale sont les affaires publiques. Il ne faut donc pas trop culpabiliser de ne pas être un expert dans ce domaine. D’ailleurs malheureusement, la culture générale de l’ensemble des acteurs est très pauvre sur ces notions. Cependant, s’ouvrir aux autres systèmes européens est, à plusieurs titres, intéressant. La place de l’Europe dans les grandes orientations du système de santé français grandit de jour en jour. Les exemples et préconisations sont le plus souvent issus d’expériences de terrain benchmarkées par les décideurs. Il n’est donc pas a priori superflu d’avoir des notions sur la régionalisation à l’heure espagnole ou la structure des caisses d’assurance maladies en Allemagne.

 

VAL NEWS : Faut-il considérer les MEDISTAGES Affaires Publiques comme le complément formation des initiatives que vous avez déjà lancées ou auxquelles vous collaborez ? Nous pensons bien sûr aux Etats généraux de la santé en régions qui connaîtront leur 3e édition en septembre 2013 ou à Santé au Cœur de la Cité qui s’est donnée pour mission de promouvoir la dimension urbaine de la santé.

 

Olivier MARIOTTE : Ces différents projets sont cohérents et complémentaires. Ils visent tous à favoriser la compréhension des enjeux du système par les acteurs et les citoyens. Ils veulent tous, dans cette dimension urbaine que vous soulignez, faire se développer des coopérations entre acteurs, des partenariats sur le terrain, des stratégies d’alliance pour faire avancer les sujets les plus politiquement sensibles. Ils ont pour vocation de créer un langage commun, une culture commune autour d’un sujet essentiel, la santé, pour les citoyens, les malades et leurs familles. Ils portent enfin en filigrane une volonté de faire mieux connaître ce qui est un des fleurons de notre pays et une source de création de valeurs tant sanitaires et sociétales qu’économiques.

 

 

Informations, contacts, inscriptions : Sophie SOLINA – Roch GUILABERT

E-mail info@covos.fr -  Tel : 01 55 20 23 83.

Partager cet article
Repost0

commentaires