Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

e-mail

Archives

3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 20:19

URBA

 

En ouverture du Congrès SANTE AU CŒUR DE LA CITE (www.santeaucoeurdelacite.com) des 22 et 23 octobre 2010  à Boulogne-Billancourt, le professeur Jean-Marie LE PARC, en charge du Service Rhumatologie de l’Hôpital Ambroise Paré et co-président de l’événement, soulignait :

 « Le ressenti urbain des patients pour un praticien est particulièrement signifiant dans la mesure où il alerte sur les défaillances de la vie en ville, notamment sur les problèmes de mobilité des seniors  et des très seniors et les pratiques de mobilité des plus jeunes qui créent d’assez nombreux problèmes de cohabitation. Les informations recueillies par les médecins peuvent être sans doute précieuses et mises à disposition des architectes, des urbanistes et des municipalités dans le cadre, par exemple, d’ateliers de réflexion à expérimenter ».

 

Voici donc l’acte de naissance des Ateliers SACC. Qui pourraient se constituer sans formalisme précis dès lors qu’une opération de rénovation ou de régénération urbaine est envisagée et à l’initiative des autorités locales.

Par définition, la ville est transversale et plus aucun projet urbain ne peut sérieusement se concevoir sans intégrer la dimension santé ménagée, préservée, pérennisée. Quoi de plus évident que de consulter les médecins en charge des urgences pour l’aménagement des berges d’un fleuve ou la création d’un carrefour ne serait-ce que pour identifier les facteurs accidentogènes du projet ? Les médecins sont d’un apport considérable sur l’appréciation et l’analyse des modes de déplacement et des modes de consommation modernes.

Combien de piétons renversés par un véhicule alors qu’ils consultaient leur portable ?

Comment contenir le sentiment de liberté excessive conféré par la maîtrise supposée d’une paire de rollers ou d’un vélo ?

Comment l’angoisse éprouvée par la personne âgée crée-t-elle l’accident ?

Comment être toujours plus à l’écoute des lieux et créer des ambiances positives ?

Il faut que les professionnels de l’urbanisme entendent et prennent le temps d’écouter les professionnels de santé, témoins essentiels du chaos de nos villes. A la clé de ces échanges, au sein des Ateliers SACC, des solutions inédites sans doute permettant à chacun, en toute sérénité, de mieux vivre sa ville.

 

Didier Turcan - Pdt Covos Baxon - valauval

Partager cet article
Repost0

commentaires